Si je vous demande d’associer le foot aux femmes, vous me diriez peut-être ceci : le foot, l’ennemi des femmes! Je rajouterai pas toutes, mais la plupart.

Image

Hé oui, nous sommes nombreuses à souffrir parfois de la passion que nos hommes ont pour le football. La plupart du temps, nous subissons parce-que c’est comme ça et qu’on ne peut rien n’y faire. Peut-être qu’on devrait s’y mettre nous aussi, petit à petit. Car oui, cet amour qu’ils ont pour le foot, il est éternel. Ne lui posons surtout pas la fameuse question (entre le foot et moi, tu choisirais qui/quoi?) car on risque de passer un sale moment juste après la réponse. Donc mesdames autant essayer d’aimer le foot à notre manière, d’aimer le côté féminin du foot pour commencer.

Listons d’abord les 5 points qui nous enragent toutes. Bien sûr la liste est loin d’être exhaustive.

  • L’abonnement à toutes les chaines de sport en passant par le plus connu Canal + Sport jusqu’au nouvel arrivant beIN SPORTS.
  • L’impression de voir que du foot à la télé entre les allers retours sur Canal et beIN SPORTS. Ne lui demandez surtout pas de changer de chaine de peur qu’il vous réponde “ben je viens de le faire, j’étais sur beIN SPORTS 1 et là je suis sur beIN SPORT 2. Et Pan !
  • Les samedis midi ou dimanches matin où il vous plante pour aller jouer au foot en club ou avec ses potes.
  • Les journées de dimanche où il passe TOUTE la journée sur le canapé, télécommande à la main à voyager entre ces différentes chaines de sport. Et mention spéciale à beIN SPORTS qui personnellement il y a quelques jours faisaient partie de ma liste noire de chaines TV. Je n’en pouvais plus avec cette voix de ce commentateur qui a cet art de m’irriter. Je n’ai retenu ni son nom, ni son visage. Par contre, sa voix a un pouvoir dévastateur en mon fort intérieur. C’est dur!
  • Ces classicos Real/Barça ou Paris/Marseille où on a l’impression qu’ils sont dans une bulle. Et dans cette bulle, il n y a que la télé, la télécommande et eux. Le reste de l’environnement extérieur n’existe plus. Ah oui, il y a leurs terminaux mobiles bien sûr. Ces outils indispensables pour répondre à l’appel du pote footeux pour commenter le but ou pour poster sur facebook les vibrations que le match leur procure. Et là, tu te dis, mon Dieu Help!

Image

 

Et c’est là où il faut faire quelque chose mesdames. Comment? En s’y intéressant à notre manière. Voici quelques astuces que j’ai trouvées et qui commencent à fonctionner.

Astuce 1

Je me focalise sur la fille sur beIN SPORTS. Vous savez, celle qui parle toutes les langues là (afin Presque). Elle commence une interview en anglais, passe par l’espagnol, pour atterrir au portugais. Cette fille là (oui, on va l’appeler la fille), elle m’a fait aimer les interviews d’avant ou après match. Elle m’a poussé à poser de petites questions au footeux à côté: c’est qui lui? Il joue dans quelle équipe? Il est fort? …. Et hop, premier pas pour retenir au moins un nom de joueur, son poste, s’il est bon en général ou pas… Mais ça, c’est uniquement quand il y a la fille. Mais continuons.

Astuce 2

Les petites histoires autour du foot, les petits potins, les petits clashes qui peuvent exister entre joueurs, entre journalistes et joueurs, entre joueurs et entraineurs. Cela me fait penser à certains que j’avais retenus :

  • Le petit clash entre le commentateur Bixente Lizarazu et Patrice Evra. Quand on me “force” à écouter RMC et que j’entends que durant tout un match qu’il commentait, Lizarazu n’a pas prononcé le nom d’Evra. Avec les détails des chroniqueurs de la radio, je souris, je pose des questions au footeux à côté de moi, puis je me dis que c’est intéressant en fait.
  • La petite histoire entre Pierre Ménes et toujours le même Patrice Evra. Evra disait à Ménes qu’il arrêterait sa carrière lorsque ce dernier serait capable de faire 10 jongles. C’est super marrant pour moi quand je vois le Ménes à la télé entrain de faire ces jongles. Et encore une fois, je souris, je pose des questions au footeux à côté de moi, puis je me dis que c’est intéressant.
  • Le geste de Samuel Eto’o répondant à son entraineur comme quoi il est toujours capable de marquer des buts malgré sa soit disant vieillesse.

 

Et il y a en encore et encore des petites histoires comme ça dans le foot. Et je reconnais que ce n’est pas ce côté qui intéressent ces passionnés de foot, au non, loin de là. Mais pour nous mesdames, ça peut nous aider à poser des questions, à s’informer sur tel joueur, tel entraineur, tel reporter, son parcours, son équipe et c’est déjà un grand pas. Et aujourd’hui grâce à ça, j’ai en tête par exemple le parcours de Samuel Eto’o (de son arrivée en Europe jusqu’à aujourd’hui). Grâce à ces petites histoires, je suis également fan des résumés de match. Qui l’aurait cru? Mon Dieu!

Astuce 3

L’argent dans le foot. C’est un sujet qui peut nous intéresser, qui n’est pas forcément technique et qui peut nous pousser à se poser des questions. Et les réponses à nos questions peuvent nous aider à aimer un peu, (attention, j’ai bien écrit un peu) le foot. Ce qui est mon cas aujourd’hui.

Astuce 4

Ceci n’est pas vraiment une astuce mais un constat, un fait. Mesdames, faites juste l’effort de voir ce que la passion d’un match de foot peut déchainer :

  • Une vague déferlante de posts sur les réseaux sociaux. Un vrai moment d’échange, de partage et d’émotion sur ces plateformes. Les seuls moments où vous avez l’occasion de lire le nom de ce contact que vous n’avez pas lu depuis des lustres sur votre mur. Et là, vous vous dîtes, ah tiens, il est toujours vivant lui, il faut que je l’appelle d’ailleurs, ça fait longtemps…
  • Des images inédites : Un Sarko qui discute avec une Najat Belkacem au stade. Tu te demandes mais qu’est-ce qu’ils peuvent bien se dire ces deux là ? Hum. Et c’est là que tu te poses la question à savoir, ah tiens, il y avait des élections avant hier, c’est quoi d’ailleurs les résultats?
  • Des rendez-vous se prennent pour regarder le prochain match ensemble. Et j’avoue que regarder un match en groupe est plus excitant. C’est le moment pour nous de rentrer un peu dans la technique en écoutant les commentaires des footeux à côté. Oui dans une certaine ambiance, notre esprit est prêt à comprendre un peu le côté technique de ce sport.
  • Une presse inspirée vu les jeux de mots de leur UNE du jour de match ou de l’après match. Et cette inspiration va même jusqu’au décor de leur plateau.

J’avoue que je suis fan de cet engouement que le foot peut susciter, de ces émotions qu’il peut livrer. Oui je suis totalement fan!

Pour finir, la coupe du monde approche mesdames. Entrainez-vous dès maintenant avec ces petites astuces, ces petits détails. Ils peuvent enfin nous aider à rentrer dans ce milieu. Ben sinon, vous risquez de passer un sale mois de Juin!

Moi j’ai réussi à m’y faire à cette voix de ce commentateur sur beIN SPORTS, alors pourquoi pas vous?

A vos télécommandes et Hop sur beIN SPORTS.

Image

Aminata THIOR (NAGTF)